Météo du Jura
Meteo Meteo
Vendredi  Samedi
Aucun vote pour l'instant.

Trois, c’est trop!

Jean-Jacques Imhof | mar, 01/07/2014 - 05:25

Pour la troisième fois en vingt ans, la Suisse se présente en huitième de finale de Coupe du monde.

En 1994, à Washington, l’équipe a du talent... et le garde au vestiaire. Elle prend un but de Hierro au quart d’heure et Roy Hodgson, son coach, roule jusqu’à la fin sans réagir. Il laisse Sforza et Bregy, ses rugisseurs fatigués, exténués, se faire manger à feu très doux par l’Espagne au milieu du terrain.

3-0 sous la banderole, et tout le monde est content d’être arrivé là. C’était quand même la Roja.

En 2006, à Cologne, le «onze» de Köbi Kuhn fait ami-ami avec l’Ukraine pendant 120 minutes. Le jeu ne se décante jamais. La Suisse ne donne pas d’impulsion. En a-t-elle d’ailleurs cherché une? Aux penalties, Marco Streller savoure avant d’avoir marqué. La Suisse tombe sans avoir joué. Et c’était seulement l’Ukraine.

Le foot a ceci d’extraordinaire qu’on repart toujours à zéro et qu’on joue toujours à onze contre onze. Alors deux éliminations sans avoir rien entrepris, ça va. Trois, c’est trop! CHRISTIAN MOSER

Pub

Question de la semaine

Etes-vous favorable à l’introduction d’un congé paternité ?:


Publicité

Débat

Région

Pub

Le Quotidien Jurassien